La police de San Antonio nettoie les lieux après une fusillade impliquant un policier subtitles

ÉTAT. >> LE CONDUCTEUR DU GRAND RIG EST OK, NOUS CONTINUERONS À >> LE PILOTE DU BIG RIG EST OK, NOUS CONTINUERONS À VOUS APPORTER LES DERNIÈRES MISES À JOUR COMME C'EST OK, NOUS CONTINUERONS À VOUS APPORTER LES DERNIÈRES MISES À JOUR DÈS QU'ELLES SONT DISPONIBLES VOUS APPORTER LES DERNIÈRES MISES À JOUR DÈS QU'ELLES SONT DISPONIBLES DÈS MAINTENANT À UNE AUTRE HISTOIRE EN DÉVELOPPEMENT DÈS QU'ILS SONT DISPONIBLES MAINTENANT POUR UNE AUTRE HISTOIRE EN DÉVELOPPEMENT CETTE FOIS DU CÔTÉ OUEST, MAINTENANT À UNE AUTRE HISTOIRE EN DÉVELOPPEMENT CETTE FOIS DU CÔTÉ OUEST, SAN CETTE FOIS DU CÔTÉ OUEST, LA POLICE DE SAN ANTONIO A DÉGAGÉ LE LA POLICE DE SAN ANTONIO A EFFACÉ LA SCÈNE APRÈS UN TIR D'OFFICIER ET ANTONIO POLICE A EFFACÉ LA SCÈNE APRÈS UN TIR D'OFFICIER ET TUÉ UN HOMME SCÈNE APRÈS UN OFFICIER TIRÉ ET TUÉ UN HOMME QU'ILS essayaient d'arrêter A TUÉ UN HOMME QUI ONT ESSAYÉ D'ARRÊTER POUR VIOLENCE DOMESTIQUE. GARANTIES, QUI ONT ESSAYÉ D'ARRESTER LA VIOLENCE DOMESTIQUE. GARANTIES, LE CHEF DE POLICE DIT QUE L'HOMME SUR LA VIOLENCE DOMESTIQUE. GARANTIES, LE CHEF DE POLICE DIT QUE L'HOMME A PRIS LA MAIN DU PISTOLET D'UN OFFICIER LE CHEF DE LA POLICE DIT QUE L'HOMME A PRIS LA MAIN D'UNE ARME À UN OFFICIER QUI ONT FORCÉ À UN AUTRE OFFICIER POUR TIRER DEVEN CLARKE, C'EST LÀ POUR TIRER DEVEN CLARKE, IL Y A EN DIRECT CE SOIR À DEVON POUR TIRER DEVEN CLARKE, IL Y A EN DIRECT CE SOIR À DEVON A PARLÉ AUX ENFANTS DE L'HOMME ET VIVRE CE SOIR À DEVON PARLE AUX ENFANTS DE L'HOMME ET À UN PORTE-PAROLE DE LA FAMILLE QUI DISENT PARLE AUX ENFANTS DE L'HOMME ET À UN PORTE-PAROLE DE LA FAMILLE QUI DIT QU'ILS CROIENT À L'HISTOIRE QU'ILS SONT UN PORTE-PAROLE DE FAMILLE QUI DIT QU'ILS CROIENT À L'HISTOIRE QU'ILS ENTENDENT N'AJOUTENT PAS. ILS CROIENT QUE L'HISTOIRE QU'ILS ENTENDENT N'AJOURNE PAS. >> DEVON. >> C'EST BIEN MYRON STEVEN >> C'EST BIEN MYRON STEVEN AVANT QUE NOUS AVONS OBTENU À CE QUE JE VEUX >> C'EST BIEN MYRON STEVEN AVANT QUE NOUS ARRIVONS À CELA JE VEUX VOUS MONTRER À QUOI RESSEMBLE LA SCÈNE AVANT D'ARRIVER À CELA, JE VEUX VOUS MONTRER À QUOI LA SCÈNE RESSEMBLE EN CE MOMENT LA SITUATION MONTREZ-VOUS À QUOI RESSEMBLE LA SCÈNE EN CE MOMENT LA SITUATION DÉPLIÉE DANS CE YARD. COMME EN CE MOMENT LA SITUATION DÉPLIÉE DANS CE YARD. ICI DANS CETTE MAISON ET SI DÉPLIÉ DANS CE YARD. ICI DANS CETTE MAISON ET SI VOUS REGARDEZ ET VOIR CES ARMOIRES ICI DANS CETTE MAISON ET SI VOUS REGARDEZ ET VOYEZ CES ARMOIRES VOISINS ET TÉMOINS DISENT VOUS REGARDEZ ET VOYEZ CES ARMOIRES LES VOISINS ET LES TÉMOINS DISENT QUE L'HOMME QUI A ÉTÉ TIRÉ ÉTAIT LES VOISINS ET LES TÉMOINS DISENT QUE L'HOMME QUI A ÉTÉ TIRÉ ÉTAIT RÉELLEMENT DANS LE PROCESSUS DE QUE L'HOMME QUI A ÉTÉ TIRÉ ÉTAIT RÉELLEMENT EN TRAVAIL D'ESSAYER DE RAFFINER LES ARMOIRES RÉELLEMENT DANS LE PROCESSUS D'ESSAYER DE RAFFINER LES ARMOIRES LORSQUE LA POLICE A ESSAYÉ DE LE SERVIR TENTER DE RAFFINER LES ARMOIRES LORSQUE LA POLICE A ESSAYÉ DE LE SERVIR AVEC LA GARANTIE. LORSQUE LA POLICE A ESSAYÉ DE LE SERVIR AVEC LE GARANTIE. IL Y A JUSTE MOMENTS DE L'HOMME AVEC LE GARANTIE. IL Y A JUSTE MOMENTS LES ENFANTS DE L'HOMME IL Y A JUSTE MOMENTS LES ENFANTS DE L'HOMME ARRIVANT ICI EN DISANT QU'ILS LES ENFANTS ARRIVANT ICI EN DISANT QU'ILS SONT EN ÉTAT D'INCROYABLE ARRIVANT ICI EN DISANT QU'ILS SONT DANS UN ÉTAT D'INCROYABLE À PROPOS DE CE QUE LA POLICE DIT S'EST PASSÉ SONT DANS UN ÉTAT D'INCROYABILITÉ À PROPOS DE CE QUE LA POLICE DIT ARRIVÉ LA FAMILLE A IDENTIFIÉ LE À PROPOS DE CE QUE LA POLICE DIT SE PASSE LA FAMILLE A IDENTIFIÉ L'HOMME EST DARRELL UN VIEUX SENIOR LA FAMILLE A IDENTIFIÉ L'HOMME EST DARRELL UN VIEUX CHEF DE POLICE SENIOR SAN ANTONIO L'HOMME EST DARRELL CERTAINS ANCIENS CHEF DE POLICE DE SAN ANTONIO WILLIAM MCMANUS COMME OFFICIERS WILLIAM MCMANUS, CHEF DE LA POLICE DE SAN ANTONIO, EN TANT QUE LES OFFICIERS, ESSAIENT DE LE SERVIR AVEC 2 WILLIAM MCMANUS EN TANT QUE OFFICIERS ESSAYAIT DE LE SERVIR AVEC 2 GARANTIES, UN POUR LES DOMESTIQUES ONT ESSAYÉ DE LE SERVIR AVEC 2 GARANTIES, UN POUR VIOLENCE DOMESTIQUE, BLESSURE CORPORELLE. GARANTIES, UNE POUR LA VIOLENCE DOMESTIQUE, LES BLESSURES CORPORELLES. ET LA SECONDE POUR UN LIEN VIOLENCE, BLESSURE CORPORELLE. ET LA SECONDE POUR UNE VIOLATION DES OBLIGATIONS POUR LA VIOLENCE FAMILIALE ET LA SECONDE POUR UNE VIOLATION DES OBLIGATIONS POUR LA VIOLENCE FAMILIALE ET LES DIT LA VIOLATION POUR LA VIOLENCE FAMILIALE ET LE DIT TOUT CE QUI ÉTAIT À L'EXTÉRIEUR DU ET LE DIT QUE TOUT CE QUI ÉTAIT À L'EXTÉRIEUR DANS LA COUR AVANT EST DEVENU AGRESSIF TOUT CE QUI ÉTAIT À L'EXTÉRIEUR DANS LA COUR AVANT EST DEVENU AGRESSIF LORSQUE LES OFFICIERS TENTATIVENT D'ARRESTER LA COUR AVANT EST DEVENU AGRESSIVE LORSQUE DES OFFICIERS ONT TENTÉ DE L'ARRÊTER POUR QU'IL EN FRAPPE UN LORSQUE LES OFFICIERS ONT ESSAYÉ DE L'ARRÊTER QU'IL EN FRAPPE L'UN DES ELLES À LA TÊTE AVEC UN BIDON DE PEINTURE LUI QU'IL A FRAPPÉ L'UN DES ELLES DANS LA TÊTE AVEC UN POT DE PEINTURE À CE POINT MCMANUS COMME LES 2 LA TÊTE AVEC UN POT DE PEINTURE À CE POINT MCMANUS COMME LES 2 ÉTAIENT EN LUTTE SUR LE TERRAIN À CE POINT, MCMANUS TANT QUE LES 2 ÉTAIENT LUTTE SUR LE TERRAIN, UN MOLE POUVAIT OBTENIR ONT LUTTE SUR LE TERRAIN QU'UN MOLE POUVAIT OBTENIR LE PISTOLET DE L'officier C'EST UN MOLE POUVAIT OBTENIR LE PISTOLET DE L'officier DE L'ÉTUI COMME LES 2 SE COMBATTENT LE PISTOLET DE L'officier DE L'ÉTUI COMME LES 2 COMBATTÉS PAR LE PISTOLET À MANNA DIT UN AUTRE HOLSTER COMME LES 2 COMBATTÉS PAR LE PISTOLET À MANNA DIT UN AUTRE OFFICIER A TIRÉ UN COUP LE PISTOLET DE MANNA DIT UN AUTRE OFFICIER A TIRÉ UN TIR EN TOUCHANT UN VIEUX QUI A ÉTÉ PRONONCÉ L'officier a tiré un coup frappant un ancien qui a été prononcé mort à l'hôpital est maintenant le QUELQUES VIEUX QUI ONT ÉTÉ PRONONCÉS MORT À L'HÔPITAL MAINTENANT LE PLUS D'ENFANTS MORT À L'HÔPITAL MAINTENANT, CE SONT LES PLUS ENFANTS QUI DISENT QUE LEUR PÈRE ÉTAIT LA PLUPART DES ENFANTS QUI DISENT QUE LEUR PÈRE A ÉTÉ TIRÉ DANS LE DOS DOUTENT QUI DIT QUE LEUR PÈRE A ÉTÉ TIRÉ DANS LE DOS DOUTEZ L'HISTOIRE DONNÉE PAR L'HOMME EST DES TIRÉS DANS LE DOS DONT L'HISTOIRE DONNÉE PAR L'HOMME EST-IL AUSSI DE DOUBLER QU'IL ÉTAIT L'HISTOIRE DONNÉE PAR L'HOMME DONT AUSSI QU'IL ÉTAIT IMPLIQUÉ DANS UN DOMESTIQUE IL DOUTONS ÉGALEMENT QU'IL ÉTAIT IMPLIQUÉ DANS UNE ALTERCATION DOMESTIQUE PARCE QU'ILS DISENT IMPLIQUÉ DANS UNE ALTERCATION DOMESTIQUE PARCE QU'ILS DISENT QUE SA PETITE AMIE L'ACCUSE ALTERCATIONS PARCE QU'ILS DISENT QUE SA PETITE AMIE L'ACCUSE AVANT QU'IL ÉTAIT AVEC LE QUE SA PETITE AMIE L'ACCUSÉ AVANT QU'IL ÉTAIT AVEC LA PETITE AMIE. IL ÉTAIT AVEC LEUR AVANT QU'IL ÉTAIT AVEC LA PETITE AMIE. IL A ÉTÉ AVEC LEUR MÈRE PENDANT 30 ANS ET JAMAIS PETITE AMIE. IL A ÉTÉ AVEC LEUR MÈRE PENDANT 30 ANS ET N'A JAMAIS EU DE CHARGE. MÈRE PENDANT 30 ANS ET N'A JAMAIS EU DE CHARGE. >> POUR ELLE DE FAIRE CEUX AVAIT UNE CHARGE. >> POUR ELLE FAIRE CES ACCUSATIONS ET POUR LA VILLE DE >> POUR ELLE DE FAIRE CES ACCUSATIONS ET POUR LA VILLE DE SAUTER SUR ELLE ET ACCUSER ACCUSATIONS ET POUR LA VILLE DE JUSTE SAUTER SUR ELLE ET DE L'ACCUSER ET DE LE CHARGER PARCE QU'ELLE JUSTE SAUTER SUR ELLE ET ET L'ACCUSÉ ET LE CHARGER PARCE QU'ELLE A DIT. ET QUI VIENNENT AU LUI ET CHARGEZ-LE PARCE QU'ELLE A DIT. ET QUI VIENNENT À LA MAISON DANS UN HOMME SANS MARQUE ET DIT SO. ET QUI VIENNENT À LA MAISON DANS UN HOMME SANS MARQUE ET DES VÊTEMENTS RÉGULIERS POUR LE SERVIR MAISON DANS UN HOMME NON MARQUÉ ET VÊTEMENTS RÉGULIERS POUR LE SERVIR ET LE TUER ET LE TUER VÊTEMENTS RÉGULIERS POUR LE SERVIR ET LE TUER ET LE TUER DANS LE DOS. ET POUR LE TIRER ET LE TUER DANS LE DOS. ♪ DANS LE DOS. ♪ ♪ ♪ ♪ CE N'EST PAS C'EST INJUSTE. >> ET CET HOMME DIT QUE >> ET CET HOMME DIT QU'IL ÉTAIT AUSSI UNIFORMÉ >> ET CET HOMME DIT QU'IL Y AVAIT ÉGALEMENT DES OFFICIERS UNIFORMÉS ICI À LA SCÈNE QUI IL Y A ÉGALEMENT DES OFFICIERS UNIFORMÉS ICI À LA SCÈNE QUI LES ONT ANNONCÉS DES OFFICIERS ICI À LA SCÈNE QUI LES ONT ANNONCÉS ET CET HOMME EST AUSSI STRESS LES ONT ANNONCÉS ET CET HOMME SOULIGNE AUSSI QUE CECI EST TRÈS PRÉLIMINAIRE ET CET HOMME SOULIGNE AUSSI QUE CECI EST DES INFORMATIONS TRÈS PRÉLIMINAIRES ET LES DÉTAILS IL S'AGIT D'INFORMATIONS TRÈS PRÉLIMINAIRES ET LES DÉTAILS POURRAIENT CHANGER UNE FOIS QU'IL OBTIENT UNE

La police de San Antonio nettoie les lieux après une fusillade impliquant un policier

View online
< ?xml version="1.0" encoding="utf-8" ?><>
<text sub="clublinks" start="2.003" dur="1"> ÉTAT. >> LE CONDUCTEUR DU GRAND RIG EST OK, NOUS CONTINUERONS À </text>
<text sub="clublinks" start="3.004" dur="2.101"> >> LE PILOTE DU BIG RIG EST OK, NOUS CONTINUERONS À VOUS APPORTER LES DERNIÈRES MISES À JOUR COMME </text>
<text sub="clublinks" start="5.106" dur="0.9"> C'EST OK, NOUS CONTINUERONS À VOUS APPORTER LES DERNIÈRES MISES À JOUR DÈS QU'ELLES SONT DISPONIBLES </text>
<text sub="clublinks" start="6.04" dur="0.6"> VOUS APPORTER LES DERNIÈRES MISES À JOUR DÈS QU'ELLES SONT DISPONIBLES DÈS MAINTENANT À UNE AUTRE HISTOIRE EN DÉVELOPPEMENT </text>
<text sub="clublinks" start="6.641" dur="2.601"> DÈS QU'ILS SONT DISPONIBLES MAINTENANT POUR UNE AUTRE HISTOIRE EN DÉVELOPPEMENT CETTE FOIS DU CÔTÉ OUEST, </text>
<text sub="clublinks" start="9.244" dur="0.398"> MAINTENANT À UNE AUTRE HISTOIRE EN DÉVELOPPEMENT CETTE FOIS DU CÔTÉ OUEST, SAN </text>
<text sub="clublinks" start="9.644" dur="0.633"> CETTE FOIS DU CÔTÉ OUEST, LA POLICE DE SAN ANTONIO A DÉGAGÉ LE </text>
<text sub="clublinks" start="10.311" dur="2.401"> LA POLICE DE SAN ANTONIO A EFFACÉ LA SCÈNE APRÈS UN TIR D'OFFICIER ET </text>
<text sub="clublinks" start="12.747" dur="0.265"> ANTONIO POLICE A EFFACÉ LA SCÈNE APRÈS UN TIR D'OFFICIER ET TUÉ UN HOMME </text>
<text sub="clublinks" start="13.014" dur="0.699"> SCÈNE APRÈS UN OFFICIER TIRÉ ET TUÉ UN HOMME QU'ILS essayaient d'arrêter </text>
<text sub="clublinks" start="13.715" dur="2.267"> A TUÉ UN HOMME QUI ONT ESSAYÉ D'ARRÊTER POUR VIOLENCE DOMESTIQUE. GARANTIES, </text>
<text sub="clublinks" start="16.017" dur="2.601"> QUI ONT ESSAYÉ D'ARRESTER LA VIOLENCE DOMESTIQUE. GARANTIES, LE CHEF DE POLICE DIT QUE L'HOMME </text>
<text sub="clublinks" start="18.62" dur="0.599"> SUR LA VIOLENCE DOMESTIQUE. GARANTIES, LE CHEF DE POLICE DIT QUE L'HOMME A PRIS LA MAIN DU PISTOLET D'UN OFFICIER </text>
<text sub="clublinks" start="19.22" dur="2.602"> LE CHEF DE LA POLICE DIT QUE L'HOMME A PRIS LA MAIN D'UNE ARME À UN OFFICIER QUI ONT FORCÉ À UN AUTRE OFFICIER </text>
<text sub="clublinks" start="23.424" dur="0.8"> POUR TIRER DEVEN CLARKE, C'EST LÀ </text>
<text sub="clublinks" start="24.225" dur="2.335"> POUR TIRER DEVEN CLARKE, IL Y A EN DIRECT CE SOIR À DEVON </text>
<text sub="clublinks" start="26.561" dur="1.2"> POUR TIRER DEVEN CLARKE, IL Y A EN DIRECT CE SOIR À DEVON A PARLÉ AUX ENFANTS DE L'HOMME ET </text>
<text sub="clublinks" start="27.762" dur="0.599"> VIVRE CE SOIR À DEVON PARLE AUX ENFANTS DE L'HOMME ET À UN PORTE-PAROLE DE LA FAMILLE QUI DISENT </text>
<text sub="clublinks" start="28.363" dur="0.599"> PARLE AUX ENFANTS DE L'HOMME ET À UN PORTE-PAROLE DE LA FAMILLE QUI DIT QU'ILS CROIENT À L'HISTOIRE QU'ILS SONT </text>
<text sub="clublinks" start="28.963" dur="3.069"> UN PORTE-PAROLE DE FAMILLE QUI DIT QU'ILS CROIENT À L'HISTOIRE QU'ILS ENTENDENT N'AJOUTENT PAS. </text>
<text sub="clublinks" start="32.033" dur="2.969"> ILS CROIENT QUE L'HISTOIRE QU'ILS ENTENDENT N'AJOURNE PAS. >> DEVON. </text>
<text sub="clublinks" start="36.237" dur="0.9"> >> C'EST BIEN MYRON STEVEN </text>
<text sub="clublinks" start="37.138" dur="0.9"> >> C'EST BIEN MYRON STEVEN AVANT QUE NOUS AVONS OBTENU À CE QUE JE VEUX </text>
<text sub="clublinks" start="38.039" dur="0.599"> >> C'EST BIEN MYRON STEVEN AVANT QUE NOUS ARRIVONS À CELA JE VEUX VOUS MONTRER À QUOI RESSEMBLE LA SCÈNE </text>
<text sub="clublinks" start="38.64" dur="2.601"> AVANT D'ARRIVER À CELA, JE VEUX VOUS MONTRER À QUOI LA SCÈNE RESSEMBLE EN CE MOMENT LA SITUATION </text>
<text sub="clublinks" start="41.242" dur="2.635"> MONTREZ-VOUS À QUOI RESSEMBLE LA SCÈNE EN CE MOMENT LA SITUATION DÉPLIÉE DANS CE YARD. </text>
<text sub="clublinks" start="43.911" dur="1.034"> COMME EN CE MOMENT LA SITUATION DÉPLIÉE DANS CE YARD. ICI DANS CETTE MAISON ET SI </text>
<text sub="clublinks" start="44.946" dur="0.833"> DÉPLIÉ DANS CE YARD. ICI DANS CETTE MAISON ET SI VOUS REGARDEZ ET VOIR CES ARMOIRES </text>
<text sub="clublinks" start="45.78" dur="0.566"> ICI DANS CETTE MAISON ET SI VOUS REGARDEZ ET VOYEZ CES ARMOIRES VOISINS ET TÉMOINS DISENT </text>
<text sub="clublinks" start="46.347" dur="1.734"> VOUS REGARDEZ ET VOYEZ CES ARMOIRES LES VOISINS ET LES TÉMOINS DISENT QUE L'HOMME QUI A ÉTÉ TIRÉ ÉTAIT </text>
<text sub="clublinks" start="48.082" dur="2.101"> LES VOISINS ET LES TÉMOINS DISENT QUE L'HOMME QUI A ÉTÉ TIRÉ ÉTAIT RÉELLEMENT DANS LE PROCESSUS DE </text>
<text sub="clublinks" start="50.184" dur="0.633"> QUE L'HOMME QUI A ÉTÉ TIRÉ ÉTAIT RÉELLEMENT EN TRAVAIL D'ESSAYER DE RAFFINER LES ARMOIRES </text>
<text sub="clublinks" start="50.852" dur="2.601"> RÉELLEMENT DANS LE PROCESSUS D'ESSAYER DE RAFFINER LES ARMOIRES LORSQUE LA POLICE A ESSAYÉ DE LE SERVIR </text>
<text sub="clublinks" start="53.455" dur="0.398"> TENTER DE RAFFINER LES ARMOIRES LORSQUE LA POLICE A ESSAYÉ DE LE SERVIR AVEC LA GARANTIE. </text>
<text sub="clublinks" start="53.855" dur="2.902"> LORSQUE LA POLICE A ESSAYÉ DE LE SERVIR AVEC LE GARANTIE. IL Y A JUSTE MOMENTS DE L'HOMME </text>
<text sub="clublinks" start="56.758" dur="0.499"> AVEC LE GARANTIE. IL Y A JUSTE MOMENTS LES ENFANTS DE L'HOMME </text>
<text sub="clublinks" start="57.292" dur="1.6"> IL Y A JUSTE MOMENTS LES ENFANTS DE L'HOMME ARRIVANT ICI EN DISANT QU'ILS </text>
<text sub="clublinks" start="58.893" dur="0.566"> LES ENFANTS ARRIVANT ICI EN DISANT QU'ILS SONT EN ÉTAT D'INCROYABLE </text>
<text sub="clublinks" start="59.46" dur="2.735"> ARRIVANT ICI EN DISANT QU'ILS SONT DANS UN ÉTAT D'INCROYABLE À PROPOS DE CE QUE LA POLICE DIT S'EST PASSÉ </text>
<text sub="clublinks" start="62.197" dur="1.467"> SONT DANS UN ÉTAT D'INCROYABILITÉ À PROPOS DE CE QUE LA POLICE DIT ARRIVÉ LA FAMILLE A IDENTIFIÉ LE </text>
<text sub="clublinks" start="63.665" dur="1.1"> À PROPOS DE CE QUE LA POLICE DIT SE PASSE LA FAMILLE A IDENTIFIÉ L'HOMME EST DARRELL UN VIEUX SENIOR </text>
<text sub="clublinks" start="64.766" dur="0.499"> LA FAMILLE A IDENTIFIÉ L'HOMME EST DARRELL UN VIEUX CHEF DE POLICE SENIOR SAN ANTONIO </text>
<text sub="clublinks" start="65.267" dur="2.234"> L'HOMME EST DARRELL CERTAINS ANCIENS CHEF DE POLICE DE SAN ANTONIO WILLIAM MCMANUS COMME OFFICIERS </text>
<text sub="clublinks" start="67.502" dur="0.633"> WILLIAM MCMANUS, CHEF DE LA POLICE DE SAN ANTONIO, EN TANT QUE LES OFFICIERS, ESSAIENT DE LE SERVIR AVEC 2 </text>
<text sub="clublinks" start="68.169" dur="2.435"> WILLIAM MCMANUS EN TANT QUE OFFICIERS ESSAYAIT DE LE SERVIR AVEC 2 GARANTIES, UN POUR LES DOMESTIQUES </text>
<text sub="clublinks" start="70.638" dur="0.5"> ONT ESSAYÉ DE LE SERVIR AVEC 2 GARANTIES, UN POUR VIOLENCE DOMESTIQUE, BLESSURE CORPORELLE. </text>
<text sub="clublinks" start="71.172" dur="0.5"> GARANTIES, UNE POUR LA VIOLENCE DOMESTIQUE, LES BLESSURES CORPORELLES. ET LA SECONDE POUR UN LIEN </text>
<text sub="clublinks" start="71.706" dur="2.535"> VIOLENCE, BLESSURE CORPORELLE. ET LA SECONDE POUR UNE VIOLATION DES OBLIGATIONS POUR LA VIOLENCE FAMILIALE </text>
<text sub="clublinks" start="74.275" dur="1.301"> ET LA SECONDE POUR UNE VIOLATION DES OBLIGATIONS POUR LA VIOLENCE FAMILIALE ET LES DIT </text>
<text sub="clublinks" start="75.61" dur="0.867"> LA VIOLATION POUR LA VIOLENCE FAMILIALE ET LE DIT TOUT CE QUI ÉTAIT À L'EXTÉRIEUR DU </text>
<text sub="clublinks" start="76.478" dur="2.501"> ET LE DIT QUE TOUT CE QUI ÉTAIT À L'EXTÉRIEUR DANS LA COUR AVANT EST DEVENU AGRESSIF </text>
<text sub="clublinks" start="78.981" dur="0.599"> TOUT CE QUI ÉTAIT À L'EXTÉRIEUR DANS LA COUR AVANT EST DEVENU AGRESSIF LORSQUE LES OFFICIERS TENTATIVENT D'ARRESTER </text>
<text sub="clublinks" start="79.581" dur="2.601"> LA COUR AVANT EST DEVENU AGRESSIVE LORSQUE DES OFFICIERS ONT TENTÉ DE L'ARRÊTER POUR QU'IL EN FRAPPE UN </text>
<text sub="clublinks" start="82.184" dur="0.732"> LORSQUE LES OFFICIERS ONT ESSAYÉ DE L'ARRÊTER QU'IL EN FRAPPE L'UN DES ELLES À LA TÊTE AVEC UN BIDON DE PEINTURE </text>
<text sub="clublinks" start="82.917" dur="0.6"> LUI QU'IL A FRAPPÉ L'UN DES ELLES DANS LA TÊTE AVEC UN POT DE PEINTURE À CE POINT MCMANUS COMME LES 2 </text>
<text sub="clublinks" start="83.518" dur="2.335"> LA TÊTE AVEC UN POT DE PEINTURE À CE POINT MCMANUS COMME LES 2 ÉTAIENT EN LUTTE SUR LE TERRAIN </text>
<text sub="clublinks" start="85.887" dur="2.802"> À CE POINT, MCMANUS TANT QUE LES 2 ÉTAIENT LUTTE SUR LE TERRAIN, UN MOLE POUVAIT OBTENIR </text>
<text sub="clublinks" start="88.69" dur="0.9"> ONT LUTTE SUR LE TERRAIN QU'UN MOLE POUVAIT OBTENIR LE PISTOLET DE L'officier </text>
<text sub="clublinks" start="89.591" dur="2.001"> C'EST UN MOLE POUVAIT OBTENIR LE PISTOLET DE L'officier DE L'ÉTUI COMME LES 2 SE COMBATTENT </text>
<text sub="clublinks" start="91.626" dur="1.568"> LE PISTOLET DE L'officier DE L'ÉTUI COMME LES 2 COMBATTÉS PAR LE PISTOLET À MANNA DIT UN AUTRE </text>
<text sub="clublinks" start="93.195" dur="0.899"> HOLSTER COMME LES 2 COMBATTÉS PAR LE PISTOLET À MANNA DIT UN AUTRE OFFICIER A TIRÉ UN COUP </text>
<text sub="clublinks" start="94.096" dur="0.565"> LE PISTOLET DE MANNA DIT UN AUTRE OFFICIER A TIRÉ UN TIR EN TOUCHANT UN VIEUX QUI A ÉTÉ PRONONCÉ </text>
<text sub="clublinks" start="94.696" dur="2.502"> L'officier a tiré un coup frappant un ancien qui a été prononcé mort à l'hôpital est maintenant le </text>
<text sub="clublinks" start="97.199" dur="1.7"> QUELQUES VIEUX QUI ONT ÉTÉ PRONONCÉS MORT À L'HÔPITAL MAINTENANT LE PLUS D'ENFANTS </text>
<text sub="clublinks" start="98.934" dur="1.266"> MORT À L'HÔPITAL MAINTENANT, CE SONT LES PLUS ENFANTS QUI DISENT QUE LEUR PÈRE ÉTAIT </text>
<text sub="clublinks" start="100.202" dur="0.599"> LA PLUPART DES ENFANTS QUI DISENT QUE LEUR PÈRE A ÉTÉ TIRÉ DANS LE DOS DOUTENT </text>
<text sub="clublinks" start="100.803" dur="2.534"> QUI DIT QUE LEUR PÈRE A ÉTÉ TIRÉ DANS LE DOS DOUTEZ L'HISTOIRE DONNÉE PAR L'HOMME EST </text>
<text sub="clublinks" start="103.338" dur="0.633"> DES TIRÉS DANS LE DOS DONT L'HISTOIRE DONNÉE PAR L'HOMME EST-IL AUSSI DE DOUBLER QU'IL ÉTAIT </text>
<text sub="clublinks" start="104.005" dur="2.001"> L'HISTOIRE DONNÉE PAR L'HOMME DONT AUSSI QU'IL ÉTAIT IMPLIQUÉ DANS UN DOMESTIQUE </text>
<text sub="clublinks" start="106.007" dur="2.602"> IL DOUTONS ÉGALEMENT QU'IL ÉTAIT IMPLIQUÉ DANS UNE ALTERCATION DOMESTIQUE PARCE QU'ILS DISENT </text>
<text sub="clublinks" start="108.643" dur="1.968"> IMPLIQUÉ DANS UNE ALTERCATION DOMESTIQUE PARCE QU'ILS DISENT QUE SA PETITE AMIE L'ACCUSE </text>
<text sub="clublinks" start="110.612" dur="0.533"> ALTERCATIONS PARCE QU'ILS DISENT QUE SA PETITE AMIE L'ACCUSE AVANT QU'IL ÉTAIT AVEC LE </text>
<text sub="clublinks" start="111.146" dur="1.467"> QUE SA PETITE AMIE L'ACCUSÉ AVANT QU'IL ÉTAIT AVEC LA PETITE AMIE. IL ÉTAIT AVEC LEUR </text>
<text sub="clublinks" start="112.614" dur="3.002"> AVANT QU'IL ÉTAIT AVEC LA PETITE AMIE. IL A ÉTÉ AVEC LEUR MÈRE PENDANT 30 ANS ET JAMAIS </text>
<text sub="clublinks" start="115.617" dur="1.234"> PETITE AMIE. IL A ÉTÉ AVEC LEUR MÈRE PENDANT 30 ANS ET N'A JAMAIS EU DE CHARGE. </text>
<text sub="clublinks" start="116.852" dur="2.001"> MÈRE PENDANT 30 ANS ET N'A JAMAIS EU DE CHARGE. >> POUR ELLE DE FAIRE CEUX </text>
<text sub="clublinks" start="118.854" dur="1.834"> AVAIT UNE CHARGE. >> POUR ELLE FAIRE CES ACCUSATIONS ET POUR LA VILLE DE </text>
<text sub="clublinks" start="120.722" dur="1.2"> >> POUR ELLE DE FAIRE CES ACCUSATIONS ET POUR LA VILLE DE SAUTER SUR ELLE ET ACCUSER </text>
<text sub="clublinks" start="121.924" dur="3.002"> ACCUSATIONS ET POUR LA VILLE DE JUSTE SAUTER SUR ELLE ET DE L'ACCUSER ET DE LE CHARGER PARCE QU'ELLE </text>
<text sub="clublinks" start="124.96" dur="2.368"> JUSTE SAUTER SUR ELLE ET ET L'ACCUSÉ ET LE CHARGER PARCE QU'ELLE A DIT. ET QUI VIENNENT AU </text>
<text sub="clublinks" start="127.329" dur="2.335"> LUI ET CHARGEZ-LE PARCE QU'ELLE A DIT. ET QUI VIENNENT À LA MAISON DANS UN HOMME SANS MARQUE ET </text>
<text sub="clublinks" start="129.665" dur="0.633"> DIT SO. ET QUI VIENNENT À LA MAISON DANS UN HOMME SANS MARQUE ET DES VÊTEMENTS RÉGULIERS POUR LE SERVIR </text>
<text sub="clublinks" start="130.332" dur="0.6"> MAISON DANS UN HOMME NON MARQUÉ ET VÊTEMENTS RÉGULIERS POUR LE SERVIR ET LE TUER ET LE TUER </text>
<text sub="clublinks" start="130.933" dur="0.299"> VÊTEMENTS RÉGULIERS POUR LE SERVIR ET LE TUER ET LE TUER DANS LE DOS. </text>
<text sub="clublinks" start="131.233" dur="0.733"> ET POUR LE TIRER ET LE TUER DANS LE DOS. ♪ </text>
<text sub="clublinks" start="132" dur="3.169"> DANS LE DOS. ♪ ♪ </text>
<text sub="clublinks" start="135.17" dur="3.202"> ♪ ♪ CE N'EST PAS C'EST INJUSTE. </text>
<text sub="clublinks" start="140.476" dur="0.566"> >> ET CET HOMME DIT QUE </text>
<text sub="clublinks" start="141.043" dur="0.533"> >> ET CET HOMME DIT QU'IL ÉTAIT AUSSI UNIFORMÉ </text>
<text sub="clublinks" start="141.577" dur="2.134"> >> ET CET HOMME DIT QU'IL Y AVAIT ÉGALEMENT DES OFFICIERS UNIFORMÉS ICI À LA SCÈNE QUI </text>
<text sub="clublinks" start="143.746" dur="0.899"> IL Y A ÉGALEMENT DES OFFICIERS UNIFORMÉS ICI À LA SCÈNE QUI LES ONT ANNONCÉS </text>
<text sub="clublinks" start="144.647" dur="1.934"> DES OFFICIERS ICI À LA SCÈNE QUI LES ONT ANNONCÉS ET CET HOMME EST AUSSI STRESS </text>
<text sub="clublinks" start="146.615" dur="0.566"> LES ONT ANNONCÉS ET CET HOMME SOULIGNE AUSSI QUE CECI EST TRÈS PRÉLIMINAIRE </text>
<text sub="clublinks" start="147.183" dur="1.333"> ET CET HOMME SOULIGNE AUSSI QUE CECI EST DES INFORMATIONS TRÈS PRÉLIMINAIRES ET LES DÉTAILS </text>
<text sub="clublinks" start="148.55" dur="1.868"> IL S'AGIT D'INFORMATIONS TRÈS PRÉLIMINAIRES ET LES DÉTAILS POURRAIENT CHANGER UNE FOIS QU'IL OBTIENT UNE </text>